dimanche 26 mars 2017

Deuxième partie: 2-1: La Voie

Les 35 versets de cette partie parlent de La Voie (màrga), de la liberté, de sa justification, de ses origines, de la façon de la suivre.






2-1-1

L'Un et Son Nom sont la source du monde
La Connaissance mène à l'unité

Le Nom de L'Un est le Saint-Nom ou Verbe. La Connaissance est celle qui est inspirée de l'intérieur, sans concepts. La Voie mène à l'Unité, en tout cas c'est sa vocation et la Sàdhanà est le moyen d'y arriver. La Sàdhana, son Observance et l'enseignement régulier du Guide vivant sont tous les composants de La Voie.


2-1-2

Le Christ a dit: la graine sur le chemin est mangée
Elle ne prend pas sur la pierre, dans les épines elle étouffe
Sur de la bonne terre elle germe, comprenne qui pourra

L'initiation ou baptême dans l'esprit-Saint (Saint-Nom) et dans le feux (Lumière) est une graine, et cette graine (la conscience) doit grandir. C'est à l'initié de la faire grandir, par l'Observance. La préparation du terrain est importante avant de planter toute graine. L'aspirant à la Révélation se prépare quelques temps.


2-1-3

Tu n'iras nulle part restant assis au bord du chemin


2-1-4

De vivre ne suffit pas à la Libération


2-1-5

Ni la prière ni les chants ne suffisent à chasser les ténèbres


2-1-6

La carte n'est pas la route ni le livre l'histoire

Les livres saints sont comme une carte et l'Observance est l'histoire. Se contenter de lire les livres saints ne fait pas un cheminement, n'écrit pas votre propre histoire.


2-1-7

Pars pour revenir

La naissance est un départ et la mort un retour.


2-1-8

Une recette ne comble pas la faim


2-1-9

Pour avancer des jambes font mieux qu'une langue

La spiritualité est comme toutes les autres activités humaines, discourir à son propos ne fait pas avancer, elle est une pratique.


2-1-10

Discuter sans fin du Royaume ne t'en approche pas


2-1-11

Mieux vaut une bonne réponse que mille questions

Les questions n'apportent rien, elles servent juste à faire fonctionner la boite à concepts qu'est le mental. Tu peux penser à du riz, quand tu as faim, mais cela ne satisfera pas cette faim. Tu peux penser à aider tes voisins qui dorment dans un mobile-home, parce que leur toit n'a plus de tuiles, mais ça ne leur fera pas regagner l'abri de leur maison. En spiritualité une réponse suffit, la bonne, celle qui permet d'avoir la Connaissance de toutes les connaissances.


2-1-12

S'attacher aux questions te lie à l'illusion


2-1-13

Faire vaut mieux que dire


2-1-14

Tu es si occupé à chercher que tu ne trouves pas

La plupart des chercheurs, en spiritualité, ne trouvent jamais la raison qui fasse cesser leur recherche. Chaque réponse qu'ils trouvent soulève d'autres questions. La bonne réponse n'est pas une réponse qui réponde à toutes les questions, c'est une réponse qui éteint les questions. Le chercheur qui, l'ayant rencontrée, refuse de l'adopter parce qu'il tient aux réponses et aux questions qu'il a collectionné, subit la conséquence de l'attachement. L'attachement, frein de toute spiritualité, n'est pas seulement l'attachement aux biens matériels, il est aussi celui aux réponses, aux concepts spirituels. Les pharisiens, face au Christ, tenaient plus à leur situation et aux concepts de leur religion qu'à la parole vivante de Jésus.


2-1-15

La Voie est intérieure et dans le monde

Le “màrga”, ou voie spirituelle, est intérieure, visible dans le secret de la méditation, elle est aussi extérieure, dans le service ou la focalisation à travers les activités quotidiennes. Le service est un des trois piliers de la pratique.


2-1-16

La Voie passe aussi par le corps et ses sens

La pratique spirituelle passe par tout ce qui te compose, par ton corps et tes sens. C'est avec et par eux que tu peux méditer et faire du service comme du satsang. Tout ce qui te compose sert à aller sur la voie du retour.


2-1-17

L'homme suit les voies de la Terre
La Terre suit les voies du ciel, le ciel suit les voies de la Voie
Et la Voie suit ses propres voies


2-1-18

La Voie est le chemin du sur-place qui va en profondeur
Où ni le temps ni l'espace ne sont
Où la Grâce a toutes les attentions

Le chemin du sur place est un chemin intérieur qui n'est assujetti ni à l'espace ni au temps et qui, quand on y marche avec attention et constance, mène profond à l'intérieur de la conscience. La Grâce de L'Un, Sa Guidance semble avoir plus d'attention pour celui qui va sur cette voie intérieure mais, en fait, c'est lui qui la ressent plus, par l'approfondissement de sa conscience.


2-1-19

La Voie est le chemin et le but

Pratiquer, observer la Sàdhanà de La Voie est le chemin et le but en même temps.


2-1-20

Trouve le début avant le but où il se trouve se trouve le but

Le début de tout est aussi sa finalité. Jésus disait: ''Avez-vous donc dévoilé le commencement pour que vous cherchiez la fin ? Car là où est le commencement, là sera la fin. Heureux celui qui se tiendra dans le commencement, et il connaîtra la fin, et il ne goûtera pas de la mort. '' La fin du voyage, la Libération, se trouve où il avait commencé, à la première incarnation. Entre temps l'âme a été crée, elle a gagné en conscience et revient à son début comme le fils prodigue chez son père.


2-1-21

Le Marcheur n'a pas d'itinéraire ni l'intention d'arriver
La Voie est son chemin son chemin est sa vie

C'est comme un pèlerinage dont le but serait de marcher sur ses chemins.


2-1-22

La vie est une Grâce chaque jour


2-1-23

La Voie est une pratique


2-1-24

Le savoir sans conscience n'est pas La Voie


2-1-25

Les connaissances ne sont pas La Connaissance

Les connaissances (apara) ne sont pas la Connaissance (para).


2-1-26

Celui qui connaît tout mais qui est loin de lui est séparé du Tout

Être loin de soi c'est avoir sa conscience partout posée sauf sur ce qui fait sa véritable identité.


2-1-27

Comprendre n'est pas savoir

La vraie compréhension est la communion, comprendre c'est ''prendre-avec'', intégrer et se fait par la pratique, l'expérience.


2-1-28

Sur la Voie de l'Unité renonce aux savoirs sans conscience

"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" (François Rabelais).


2-1-29

Ce qui manque à ton entendement est ta raison d’être
Accepte ce que ta raison ne veut pas admettre


2-1-30

La vie n'est pas un rêve


2-1-31

L'Observance de la Sàdhanà mène à l'Unité


2-1-32

Depuis toujours ceux qui veulent se donner rencontrent la Voie


2-1-33

Par la méditation et par le service tu trouves l'Unité


2-1-34

Reste dans le Nectar et le Saint-Nom

Ce qui signifie pratiquer ces deux techniques de méditation révélées.


2-1-35

Qui choisit La Voie gagne la Libération