dimanche 26 mars 2017

partie 1-5: le dévot et le monde

Les 21 versets de cette partie parlent du rapport que, selon la voie de la Liberté, un dévot doit entretenir avec le monde des hommes.


...page précédente 1-4-le-bien-le-mal




1-5-1

L'initié sur La Voie ne vit pas en ermite


1-5-2

L'initié vit dans la Grâce du monde
Parmi les êtres qui y vivent aussi


1-5-3

Les animaux sont, pour l'initié, comme des petits frères
Les plantes comme de lointains cousins

Celui qui peut voit l'essence de tout en lui peut voir, chez les autres êtres vivants, cette même essence ce qui lui donne un sentiment d'unité.

1-5-4

Quand l'initié regarde un frère
Il y voit la Lumière et son contraire

Chez les êtres humains il y a la Lumière et, en même temps, son contraire: les ténèbres. La Lumière et les ténèbres ne sont pas au même ''endroit'', au même niveau de la conscience.


1-5-5

Il aimera l'un se garera de l'autre

C'est ainsi qu'il est possible, tout en voyant la présence de L'Un en tous, de se défier de ceux qui laissent plus souvent apparaître les ténèbres que la Lumière. Même si l'entente entre les Hommes est l'idéal, la réalité est différente et personne n'est obligé de se fréquenter ni de s'apprécier, mis à part quelques obligations imposées par le devoir, comme pour les parents, les infirmières, les collègues et autres.

1-5-6

Le monde est le lieu du service

Le service est le premier pilier de la pratique, celui où s'exerce le non-agir, la méditation en action. Le service occupe une grande place dans la journée d'un pratiquant assidu de La Voie. Le monde est l'endroit où faire du service.


1-5-7

Quand il fait froid celui qui a du feu le partage


1-5-8

Dans la nuit celui qui a la Lumière ne la cache pas

1-5-9

La conscience venue se partage

Ces trois versets veulent dire que celui qui a été initié et qui observe la Sàdhanà (L'ensemble des pratiques) se doit d'en parler aux autres. Le Christ disait que lorsque l'on avait une lampe allumée on ne la cachait pas, mais qu'au contraire on la mettait sur le bord de la fenêtre pour éclairer ceux qui étaient perdus dans la nuit. En parler c'est bien mais chercher à convaincre est moins bien, car seulement celui qui a l'oreille qu'il faut pour entendre, entend.


1-5-10

L'être-humain vit dans un pays avec des lois
Et la loi se respecte


1-5-11

Le disciple a l'agya, son respect est Dharma
Le Dharma est agya


1-5-12

Le détachement ouvre la porte du Royaume,
L'indifférence la referme

Le détachement n'est pas l'indifférence. Le détachement c'est s'attacher au Saint-Nom, par la pratique de la technique du même nom. Ce n'est pas jeter les choses ni les êtres mais garder sa conscience au bon endroit. C'est de la même façon que s'exerce le non-agir.

1-5-13

Tu aimeras L'Un, son Verbe, ton pays, ta famille et tes amis

Aimer son pays, sa famille et ses amis est de l'ordre du devoir. Mais aimer son pays ne signifie pas détester les autres !


1-5-14

Agya, Sàdhanà, Dharma et guide gardent l'initié en chemin


1-5-15

Conscience n'est pas faiblesse

1-5-16

Se défendre est un Dharma dû à la Grâce du corps

Si on te frappe sur la joue droite frappe à ton tour et fais en sorte que ton agresseur ne puisse plus continuer à t'agresser. L'Un te donne un corps qui est son temple où t'accomplir, ton devoir est de le protéger. Krishna accompagnait Arjuna à la guerre et, quand Arjuna hésitait à se battre contre l'autre clan, qui était composé de gens qu'il respectait, Krishna lui dit de ne pas reculer devant son devoir, que rien ni personne ne pouvait tuer l'âme. Se défendre est bien, agresser ne l'est pas et la défense se doit d'être proportionnelle à l'attaque. On peut se défendre sans haine, juste par nécessité.


1-5-17

La rancune empoisonne le rancunier
L'indifférence vaut mieux que la vengeance

La rancune, la colère, la haine empoisonnent celui qui les porte pas celui à qui on les destine. L'indifférence te laisse en paix.


1-5-18

La peine ressassée continue

Rester bloqué sur sa peine ne fait que la reconduire sans fin.


1-5-19

La mémoire est utile, les regrets, la rancune sont vains


1-5-20

La source vaut mieux que le puits
Qui sait la cause de l'illusion
Profite du monde sans se perdre

Connaissant l'origine de l'illusion on peut profiter du monde sans se laisser prendre par elle. Il y a le Saint-Nom, l'agya, les trois piliers pour ce faire.


1-5-21

La colère mène à la confusion où la conscience se perd

Il arrive que la colère vienne à la surface de ta conscience. C'est humain, ce qu'il faut c'est en sortir aussitôt que tu retrouves le contrôle de toi-même, par la méditation et que tu oublies ta colère sans culpabiliser.