samedi 25 mars 2017

partie 2-3: le service


Les 45 versets suivants détaillent un des trois pieds de la pratique: le service ou méditation en action, non-agir qui n'est pas ne rien faire.


...page précédente, 2.2 les trois piliers




2-3-1

Le service est un des trois piliers de La Voie


2-3-2

Le service est le non-agir, le karma-yoga


2-3-3

Le Non-agir n'est pas le rien faire

Deux des quatre techniques de méditation révélées de La Voie permettent de faire en sorte que nos gestes quotidiens soient du service ou non-agir.


2-3-4

Le non-agir est Grâce et harmonie


2-3-5

Faire tout dans le Saint-Nom est Service

Être dans le Saint-Nom signifie pratiquer la technique de méditation "portable", dite du Saint-Nom. C'est le service ou, pour Lao-Tse le non-agir décrit dans le Tao-Te-King.


2-3-6

Toute action en état de service échappe au karma


2-3-7

Le service c'est agir au mieux
Sans s'émouvoir qu'autrui ne le remarque pas

Être en service ce n'est pas seulement agir tout en pratiquant la technique de méditation dite du Saint-Nom, c'est aussi avoir à cœur de faire au mieux en dédiant ses actes. Cette recherche de la perfection du geste est la marque du service.


2-3-8

Rechercher la perfection dans chaque geste
Simplement pour plaire au Regard de L'Un
Mène au bonheur de Bhakti

Bhakti c'est la dévotion pratique et la pratique c'est le service plus encore que la méditation ou le satsang: on passe plus de temps dans le service que dans le satsang et la méditation.


2-3-9

Reste dans le service détaché, sinon indifférent
Ne te crois pas l'auteur de tes œuvres


2-3-10

Celui qui ne demande rien
Et donne sans compter a tout
Ce qui a de la valeur a un prix
Celui du Royaume est la vanité

Pour connaître la béatitude du Royaume, Satçitananda, il te faudra payer avec ta vanité, tes concepts, ce que tu crois savoir.


2-3-11

Qui Le voit partout et voit tout en Lui
N'est jamais séparé de Lui
Comme jamais non plus Lui ne le quitte


2-3-12

Quand tu te donnes Il te prend, quand Il te prend Il te donne
Tu reçois parce que tu t'es donné, tout se tient


2-3-13

La meilleure façon de se donner est le service
Conscient du Saint-Nom
Dans chaque geste, à chaque instant

Il est facile de se prosterner sur le sol en pleurant et en disant: ''Seigneur je me donne à toi, prends-moi ! '' Le Seigneur n'a pas besoin de toi, c'est toi qui as besoin de Lui et il ne te prendra pas, à cause du libre-arbitre qu'il a mis en toi. Il va falloir te donner et pour ça il y a la pratique.


2-3-14

Le Christ a dit
Ne te soucie pas d'abord des vêtements que tu porteras
Ni de ce que tu mangeras
Soucie-toi en premier de L'Un et de Son Royaume


2-3-15

Si tu œuvres pour le monde
Tu recevras ta récompense du monde
Si tu œuvres en service
Tu recevras Sa Grâce et Le Royaume


2-3-16

Toute action faite dans le Saint-Nom est service


2-3-17

Le service n'est pas rendre service
Rendre service peut être du service


2-3-18

Rendre service est du service
Quand la conscience reste dans le Saint-Nom


2-3-19

Assumer son Dharma est bhakti

Assumer ses responsabilités, vis-à-vis de soi et vis-à-vis des autres, est bhakti car c'est obéir à un des précepts de l'agya. Dans le Yogasûtra, au verset 2-29 il est dit que respecter ses devoirs vis-à-vis de soi et des autres est yama et au verset précédent, le 2-28, il est dit: '' La fusion de la conscience dans la béatitude parfaite, huitième niveau de la liberté, est atteint en sept étapes'' Ces étapes sont yama.


2-3-20

Assumer son Dharma est service
Quand la conscience reste dans le Saint-Nom


2-3-21

Ne pas s'attacher aux bénéfices de tes actes
Agir en toute conscience, le mieux possible
Est le non-agir le service


2-3-22

L'initié voyant L'Un dans le multiple L'adore
Et en Lui toujours demeure

L'initié à La Voie, ayant reçu les quatre techniques, pratique celles du Saint-Nom et du Nectar autant qu'il le peut tout au long de la journée et, faisant cela, il a conscience de la présence de L'Unité de toutes choses.


2-3-23

Le service est le couloir menant à la méditation
La porte en est le satsang

Les trois piliers de La Voie sont liés et inter-dépendants. La pratique du service, dans la journée, aide à arriver, le soir, sur son coussin de méditation dans une posture-intérieure favorable. Un satsang, avant de méditer, est une porte.


2-3-24

Le Christ a dit
Si vous êtes deux en mon Nom je suis parmi vous

''Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux''. Cette phrase ne veut pas dire que quand des croyants se trouvent dans une même pièce en évoquant le nom du Seigneur, en priant il se trouve au milieu d'eux. Sans doute que l'égrégore suscité par leur ferveur fera que cette ferveur augmentera, mais cette phrase du Christ a un autre sens: quand au moins deux disciples méditent sur le Saint-Nom (en mon nom) dans la même pièce, la présence du seigneur, de Sa Grâce se trouve dans cette pièce de façon concrète.


2-3-25

Le dévot existe pour L'Un et reste en Son service

Rester “en Son service” ne signifie pas à son service mais dans l'action, la conscience dans la pratique du Saint-Nom.


2-3-26

Celui qui reste en service peut se fondre dans L'Un


2-3-27

Celui qui reste dans le Saint-Nom connaît sa vraie nature

Ce que tu crois de toi est la plupart du temps faux. S'il y a du vrai et du faux, comment séparer le bon grain de l'ivraie sans base de référence ? La méditation sur le Saint-Nom permet d'avoir cette base de référence à laquelle tout comparer.


2-3-28

Assume ton Dharma observe la Sàdhanà
Que chaque geste soit service


2-3-29

Rester dans le Saint-Nom, assumer son Dharma est Réalisation


2-3-30

Reste dans le Saint-Nom en faisant chaque geste


2-3-31

En service l'initié donne le fruit de ses actes au Saint-Nom
Restant hors du karma


2-3-32

Celui qui dans le Saint-Nom
Vouant son corps au service avec dévotion
Est proche du Seigneur


2-3-33

Agis dans le Saint-Nom, assume ton Dharma
Tu plairas à L'Un et seras libéré des chaînes de la vanité

Ces chaînes sont celles forgées par le faux-ego, ou faux-soi, elles te tiennent prisonnier des ténèbres de l'ignorance et de son cortège de souffrances.


2-3-34

Le Dharma assumé n'offre de satisfaction qu'en service


2-3-35

Celui qui voit la vanité de l'action et la force du service
Se distingue par sa conscience
Et bien qu'actif il reste dans le non-agir

Tu as vu que le non-agir n'était pas le rien faire mais le faire en toute conscience, c'est-à-dire en pratiquant la technique du Saint-Nom.


2-3-36

L'initié absorbé par le Saint-Nom est du Royaume
Ses actes sont service et participent de L'Un

L'Un est le Seigneur, l'Unité et être dans le service c'est être dans l'harmonie de l'instant donc de participer à l'Unité.


2-3-37

Qui vise la Réalisation
Soumet le mental et ses sens au service
Ouvrant sa conscience au Saint-Nom

Tu as vu que le but de La Voie était la Réalisation...quelle Réalisation ? Celle d'être dans la pratique du lever au coucher. La Libération est la finalité, le propos de la vie mais au quotidien la motivation du pratiquant est la Réalisation.


2-3-38

Ne pas mépriser ni convoiter le fruit de ses actes
Dénoue les liens de la dualité et de la matière

Faire dans le non-agir, en état de service, c'est-à-dire en pratiquant la technique apprise au cours de l'initiation, faire au mieux ce que l'on fait tout en abandonnant le fruit de ses actes est une chose à priori difficile, sinon impossible et tout au moins paradoxale mais à force de pratique ça devient évident et naturel.


2-3-39

En service le corps est dans l'action
La conscience reste au centre


2-3-40

Celui qui convoite les fruits de son labeur
S'enlise dans l'illusion
L'initié trouve dans le service une paix sans mélange


2-3-41

L'éveillé n'est pas soumis aux tentations du monde
Car il connaît l'extase intérieure
Se vouant au service il goûte à la Grâce

L'éveillé est celui qui a connu le nirvikâlpa-samadhi, autant dire qu'un véritable éveillé est rarissime. La plupart de ceux qui se disent éveillés sont sincères et se croient éveillés parce qu'ils se sentent se réveiller du sommeil de l'inconscience en ressentant les choses avec une acuité particulière. Leurs sentiments s'adoucissent, leur empathie augmente etc. Il s'agit là d'un réveil mais pas de l'éveil. 

Bouddha était un éveillé parce qu'il était entré en nirvikâlpa-samadhi lors d'une de ses méditation. On peut être saint sans être éveillé, on peut être swami, comme prêtre sans l'être. Mais pour être un vrai guru il faut être éveillé. Ce titre est très souvent porté par les maîtres spirituels en Inde, mais le vrai guru est un éveillé. Guru signifie ''celui qui chasse les ténèbres de l'ignorance en apportant la Lumière de la Connaissance''. Cette Connaissance n'est pas de celle que l'on trouve dans des livres même si de nombreux livres en parlent.


2-3-42

Qui vise la Libération doit rester dans le Saint-Nom
A vivre une vie calme, soumettant son mental
Libre de tout désir et de tout attachement


2-3-43

Par le service, la dévotion l'initié reste en L'Un
Visant la Libération il s'élève dans la Connaissance

Encore une fois il s'agit de la Connaissance non-apprise, dite sans graine


2-3-44

Absorbe toujours tes pensées dans le Saint-Nom
Tournant vers L'Un ta conscience
Sans nul doute tu viendras au Royaume

Le Royaume est à l'intérieur, un état de parfaite conscience.


2-3-45

Quoi que tu fasses, que tu manges, que tu sacrifies et prodigues
Quelque austérité que tu pratiques que ce soit du service